Entertainment

Le bar à la maison : Les spiritueux essentiels (Partie 1)


Il y a de nombreux avantages à posséder son propre mini bar à la maison. Si on trippe cocktails, ça nous permet d’expérimenter sur ce qu’on connait déjà et d’en apprendre davantage… Si ça nous intéresse moins, il est toujours possible de pouvoir recevoir à la maison en préparant des boissons pour nos invités.

Il n’est d’ailleurs plus nécéssaire d’avoir un gros budget pour avoir un mini-bar à la maison. Il y a certains « essentiels » qu’on peut avoir sous la main, mais en fin de compte, le plus important, c’est d’avoir des produits qu’on aime et qu’on utilise. Quels cocktails aime-t’on boire ? Quel espace disponible avons-nous à dédier pour des bouteilles ? Surtout si on commence à acheter les premières bouteilles du mini-bar, pas besoin de go crazy niveaux prix et quantité.

Cette semaine, on vous présente trois alcools classiques, leurs prix, les formats disponibles et les cocktails recommandés avec ceux-ci.

Vodka

Crédit: SAQ

Un classique indémodable. La vodka est un spiritueux neutre à base de grains (la majorité du temps). Si la vodka est l’alcool le plus produit dans les anciens pays de l’Empire russe, il demeure que c’est l’un des spiritueux les plus consommés dans le monde. On dira qu’une vodka est de qualité selon son nombre de distillations et son nombre de filtration. Plus une vodka est distillée, plus pure elle sera, plus sa qualité sera élevée. On recommande donc une vodka la plus neutre possible pour le plus de versatilité.

On a la chance au Québec d’avoir plusieurs excellentes vodkas reconnues à travers le monde. On vous recommande donc la vodka qui a fait la renommée du Québec, la Pur Ultra Premium en 750 ml à 45,25$. On l’aime pour sa versatilité, son prix raisonnable, sa limpidité et sa texture. Également disponible en 375ml ici à 25$.

On l’essaye en cocktails : Bloody Ceasar, Espresso Martini, Cosmopolitan

Tequila

Crédit: SAQ

Beaucoup adorent, certains détestent, mais la Tequila demeure un must à avoir dans son bar. Ce spiritueux mexicain à base d’agave doit absolument être produit dans le comté de Jalisco pour s’appeler tel quel. On catégorise les tequilas par rapport à leur élevage en fût de chêne. Par exemple, la tequila bianco est une eau-de-vie distillée au moins deux fois qui ne séjourne pas en fût de chêne. En revanche, la reposado doit passer minimum 2 mois (maximum 1 an) en fût de chêne avant d’être exportée, puis la tequila añejo sera âgée entre 1 et 3 ans avant d’être commercialisée. Logiquement, plus on recherche des tequilas âgées, plus c’est cher.

On préfère recommander une tequila bianco qui offre une belle base pour faire beaucoup de cocktails ou qui se déguste seule. On vous recommande donc la Cazadores Bianco, disponible en 750 ml à 35$, qu’on aime pour ses saveurs prononcées, son prix doux et sa versatilité. Si vous voulez vous gâter, on vous recommande chaudement la Tromba Blanco qui n’est pas toujours disponible, mais qui est déééélicieuse.

On l’essaye en cocktails : Margarita, Paloma, Mexican Mule

Rhum

Crédit: SAQ

Eau-de-vie de choix des pirates, ce spiritueux à base de canne à sucre offre beaucoup de possibilités si l’on veut le mélanger en cocktails. Encore une fois, c’est le vieillissement en fût de chêne (et certains colorants) qui vont apporter la couleur au spiritueux. De manière générale, plus un rhum est foncé, plus il sera épicé. C’est vraiment selon nos préférences et selon le cocktail qu’on veut préparer qu’il faut choisir quel type de rhum on veut.

Si on préfère des cocktails au rhum blanc, comme le classique Daiquiri ou le Mojito, on recommande un rhum blanc comme celui-ci. Cependant, si on a envie de boire un Pina Colada ou un Ti-Punch, on vous propose un rhum brun comme lui, plus précisément un rhum agricole, qui est à base non pas de mélasse (comme la plupart des rhums industriels d’aujourd’hui), mais à base de vésou, référant à la canne sucre et son jus broyé. Ça en fait un excellent rhum à déguster tel quel ou à mélanger et c’est la seule appellation d’origine contrôlée qui existe dans le monde du rhum.




Source link

Leave a Reply

Your email address will not be published.

close